AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Look inside for a place to hide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sawyer T. Davis



Messages : 105
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Look inside for a place to hide   Jeu 22 Oct - 1:22

Tu ne comprends vraiment pas comment une jeune femme puisse être aussi tactile avec les hommes. Tu sais très bien que tu n’as pas de mauvaises intentions envers elle et tu l’as déjà prouvé plusieurs fois, d’ailleurs, mais c’est bien loin d’être le cas de certaines personnes. Et ce type, tu ne le sens vraiment pas. Ou peut-être que tu es tout simplement jaloux, comme tu l’étais avec Kegan, et que tu as peur de te faire remplacer. Tu ne peux pas t’empêcher de les fixer alors que Siobhan le tient dans ses bras, et tu arrives très bien à voir le sourire triomphant sur le visage de Jackson. Tu as même l’impression durant un instant qu’il est en partie destiné à ta personne, comme s’il essayait de te dire qu’il vient de marquer des points malgré tout. Tu tapotes la cage du bout des doigts, comme pour calmer Aslinn et aussi ta propre conscience. Quelque chose au fond de toi te dit que le chat n’aime pas du tout ce type lui non plus. Après tout, tu es certain que les animaux qui sont proches de leur maître arrivent à sentir ce genre de chose.

Tu restes silencieux lorsque Siobhan s’installe finalement près de toi dans la voiture, attendant de voir si ce type fait réellement des miracles. Une partie de toi est soulagée lorsque la voiture démarre enfin, puisque cela signifie que vous allez enfin pouvoir partir d’ici et retourner chez toi. L’autre partie est un peu jalouse puisque le fait que la voiture fonctionne donne le titre de sauveur au grand blond, ce que tu n’apprécies pas particulièrement. Puis d’ailleurs, tu ne comprends pas trop pourquoi la rouquine semble si étonnée et impressionnée par ses connaissances en mécanique. De ton côté, c’est quelque chose de tout à fait banal. N’importe qui pourrait prendre des cours et apprendre comment un moteur fonctionne, alors que ceux qui sont doués dans des domaines un peu moins communs, comme toi, sortent de l’ordinaire. Mais peut-être qu’au final, tu es bien plus banal à ses yeux que tu ne le pensais.

Tu ouvres la bouche avec l’intention de dire qu’Aslinn s’est finalement calmée, mais tu n’as pas le temps d’émettre le moindre son car voilà qu’elle est en train de vanter les mérites de votre mécanicien personnel. Tu la regarde un instant, l’air surpris. C’est bien la première fois qu’elle te fait part de ce genre de pensées, et tu n’es pas certain que tu apprécies. Durant un moment, tu as l’impression d’avoir pris la place d’une meilleure amie qu’elle ne semble pas avoir, à écouter ses confidences et ses commentaires sur le physique d’un homme. Sans vraiment écouter la suite, tu te tournes vers l’avant pour fixer la route, une expression étrange sur le visage. Tu es en train de te demander si l’histoire avec Kegan n’aurait pas changé la vision qu’elle avait de toi. Tu n’as pas particulièrement envie de devenir son meilleur ami homosexuel ou tu ne sais trop quoi, simplement parce qu’elle a peut-être assisté à des ébats entre un autre homme et toi. Ou peut-être qu’elle te considère comme tel depuis le début. En y repensant, tu n’as jamais eu l’impression qu’elle te regardait comme une femme regarde un homme, ou comme elle le faisait avec Jackson. De toute façon, tu es plus jeune qu’elle. Ce ne serais pas étonnant qu’elle te voit comme un petit frère et non pas comme un jeune homme presque adulte, si ce n’est qu’une question d’âge légal.

Tu l’entends vaguement parler de ton téléphone. Tu ne réagis pas trop. Tu savais très bien avant même de mettre un pied hors de la voiture que son portable était totalement fonctionnel, et que la batterie était pratiquement pleine. Tu ne voulais simplement pas que ce type très peu subtil ait toutes les chances face à une fille naïve comme Siobhan. Honnêtement, tu espères ne pas perdre ta place non plus. Tu t’imagines très mal commencer à traîner avec ton amie et son copain, beaucoup plus vieux que toi, comme si tu étais l’enfant énervant entre les deux qui joue à la sangsue. Tu te sens un peu coupable, toutefois. Croyant dur comme fer qu’il se passait quelque chose entre Siobhan et Kegan, tu as fait de ton mieux pour essayer de les séparer et voilà que tu fais la même chose avec le premier homme envers qui elle montre un intérêt évident. Peut-être que tu devrais tout simplement arrêter de te mêler de ce qui ne te concerne pas, pour lui laisser vivre sa vie. Ce fil de pensée te ramène à toi et aux émotions que tu ressens, ainsi qu’à ce que tu voudrais.  Tu prends finalement conscience d’une chose importante que tu tentais de refouler depuis des semaines, si ce n’est plus : tu es amoureux d’elle. Et voilà que tu lui as proposé de vivre chez toi pour la dépanner, aussi longtemps qu’elle le veut.

Tu lances un regard furtif de côté alors qu’elle est toujours en train de parler, et tu te sens soudainement inconfortable. Tu ignores si elle a déjà remarqué, considérant tes agissements et ta jalousie qui crèvent les yeux depuis un moment mais tu te dis que si tu ne l’avais pas réalisé toi-même, c’est certain qu’elle non plus. Tu forces un sourire, les mains crispées sur la cage d’Aslinn. Tu ne sais pas trop dans quoi tu viens de t’embarquer, mais tu prévois des risques de tempête. Une idée un peu folle te passe par la tête, mais tu ne perds rien à essayer. « Je vais entrer son numéro dans ton téléphone. Et comme ça euh… Le nom va être bien écrit. » Tu prends son portable sans attendre de réponse, et tu te rends dans ses contacts. La première chose que tu fais, toutefois, est de consulter le numéro de Kegan et de l’ajouter dans ton propre bottin, avant d’ajouter Jackson dans le siens. Entre en contact avec le surveillant n’est probablement pas la meilleure idée que tu aurais pu avoir, mais tu ne connais personne d’autre qui pourrait te donner son opinion sur la situation de façon un peu trop honnête. Tu te vois mal appeler ton oncle, d’ailleurs, pour lui parler de tout ça. En plus, il déteste Siobhan. « Tiens c’est fait. »

Sans hésiter, tu commences à rédiger un message. Salut, c’est Sawyer. Il faut que je te parle de quelque chose, rapidement si possible, c’est assez urgent. Merci. Tu sais que ton message fait très sérieux, mais tu ne vois pas trop comment dire les choses autrement. Tu ne vas pas non plus tout balancer dans un seul message. Alors que tu viens à peine de peser sur la touche pour envoyer, ta sonnerie te fait sursauter. Tu as un moment de panique en voyant que c’est Kegan en personne. Tu ne peux pas vraiment ne pas répondre, considérant que tu viens de lui envoyer un message avec le même numéro. Tu baisses le son au maximum et tu réponds. « Yo, Sawyer?! Tu viens vraiment de m’envoyer un message ou j’ai imaginé ça?? » Tu te racles la gorge en espérant que Siobhan ne puisse pas reconnaître sa voix, ni l’entendre. « Euh… J’ai effectivement fais ça, mais je suis occupé pour le moment, donc… » Tu te grattes la tête, un peu embarrassé par la situation. « OK bah tu m’as dit que c’était urgent, alors j’me suis dit que j’allais t’appeler tout de suite mais si t’es occupé ça va, j’peux passer chez toi si tu veux ou quelque chose, pour parler? Tu veux parler de l’autre fois? J’t’ai déjà tout expliqué hein, c’était pas… » Tu lui coupes la parole sans hésiter. « Non, non, enfin, peut-être, mais pas principalement. Je préfère passer. Je t’envoie un message plus tard, salut. » Tu raccroches, soulagé, et tu risques un regard vers Siobhan. « Désolé, c’était… une connaissance, je lui ai prêté des trucs une fois et je lui ai dit que j’allais en avoir besoin. Donc voilà. »  Avec un peu de chance, elle ne posera pas plus de questions.

Vous arrivez finalement et c’est avec empressement que tu sors ses choses de la voiture, la cage sous le bras. En quelques minutes, tout se trouve dans la chambre, et Aslinn est finalement libre. Tu espères qu’elle va apprécier l’endroit et qu’elle ne va pas uriner partout. Enfin, tu ne connais pas grand-chose des chats, ou peut-être que tu te trompes avec les chiens qui marquent leur territoire. Peut-être que c’est aussi seulement les mâles, en fait. « Je vais terminer la lessive. Tu peux passer l’aspirateur, si tu veux, puis on pourra s’occuper de la poussière et la chambre va être habitable. » Tu restes planté là un instant, l’air un peu interdit, perdu dans tes pensées, puis tu tournes les talons et tu sors de la pièce avec empressement. Tu pries silencieusement pour que votre colocation se passe bien, malgré tes récentes réalisations. Tu dois vraiment parler à quelqu’un rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán A. O'Cahir
Admin


Messages : 115
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Look inside for a place to hide   Jeu 22 Oct - 13:54

Siobhán souriait. Sawyer n'avait pas l'air aussi emballé qu'elle a propos de leur nouvelle rencontre, mais la rouquine était loin d'y voir une quelconque marque d'animosité. Lorsqu'il proposa même de lui rendre service, elle fut très heureuse, et pointa d'un geste vague l'emplacement de son téléphone sur le tableau de bord. Sawyer n'avait cependant pas attendu cette indication car le portable avait déjà disparu.

- Merci beaucoup !


Elle ne posa aucune question sur l'orthographe du prénom, parce qu'après tout elle faisait confiance à son ami et que s'il le lui écrivait ce serait l'occasion pour elle de l'apprendre ensuite sans avoir à l'embêter. Sawyer fit assez vite et reposa l'objet là où il l'avait trouvé. Alors que la rouquine allait lui parler d'autre chose, plus pour faire la conversation que pour lui annoncer vraiment quelque chose, le portable de Sawyer se mit à sonner. Siobhán tourna la tête par un réflexe de curiosité avant de se rappeler qu'elle ferait mieux de fixer son attention sur la route. Qui pouvait bien appeler son ami maintenant ?
Forcément, elle était un peu jalouse. Elle avait passé des appels tous les jours pendant deux semaines dans le but qu'il daigne décrocher, et quand c'était quelqu'un d'autre il répondait tout de suite ! Bon, elle avait bien conscience que la situation avait été particulière, mais quand même.
Écoutant attentivement ce que disait son ami, certains mots attirèrent rapidement son attention. Qu'avait-il fait ? Pourquoi avait-il l'air si mal à l'aise ? Sio avait tout un tas de questions en tête ! Néanmoins, son ami devait avoir l'habitude maintenant, parce qu'il expliqua lui même le motif de cet appel. La rouquine hocha la tête en signe de compréhension.

- Oh je vois ! Il a l'air de l'avoir mal pris ton ami ! C'était un truc qui devait lui être utile j'imagine. Tu veux que je te dépose, avant qu'on rentre ?


Après tout, elle lui devait bien ça ! Il lui rendait vraiment service, et s'il fallait faire un détour pour le remercier au moins en partie ça ne la dérangerait pas. Mais la rouquine se rappela soudain qu'il valait sûrement mieux rentrer, histoire d'éviter de tomber en panne une deuxième fois. Il n'y aurait pas un beau Jackson à chaque fois pour venir les aider.

- Quoique, si la voiture tombe encore en panne...


Elle lança un regard d'excuse à l'étudiant, vraiment déçue de ne pas pouvoir l'aider comme elle le devrait et comme elle le voudrait. Le point positif était qu'ils arrivèrent rapidement puisqu'ils n'étaient pas très éloignés de la maison de Sawyer.
Descendre ses affaires du coffre de la voiture et les porter jusqu'à sa chambre fut facile, grâce à sa rapidité et à l'aide de Sawyer. Libérer Aslinn ne fut pas dur non plus: à peine la cage fut ouverte qu'elle se rua à l'extérieur et fonça se cacher sous le nouveau lit de Siobhán. La rouquine soupira bruyamment. Ça faisait beaucoup de choses pour une seule journée.
Sawyer lui, avait l'air motivé pour le ménage, et c'était vrai qu'il fallait encore faire certaines choses avant que tout ceci ne soit complètement terminé. Mais il avait déjà fait beaucoup de choses pour elle aujourd'hui, il était temps qu'elle se débrouille un peu.

- Je peux m'en occuper Sawyer, te dérange pas pour ça. Comme ça, tu peux passer voir ta connaissance pour chercher tes trucs là...


Elle lui fit un sourire. Et elle ne se gêna pas pour partir à la recherche de tout ce dont elle aurait besoin pour rendre sa nouvelle chambre nickel. Elle ne s'occupa même pas de savoir si Sawyer suivait son indication, après tout il n'allait pas aller bien loin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawyer T. Davis



Messages : 105
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Look inside for a place to hide   Ven 23 Oct - 0:04

Tu t’arrêtes en entendant la voix de Siobhan, un peu surpris par sa proposition. « Oh, bien, je peux terminer la lessive d’abord… » Mais voilà qu’elle est déjà partie. Tu hausses les épaules et tu descends au rez-de-chaussée pour t’occuper des draps, qui sont encore chauds, et tu remontes à l’étage les bras bien chargés. Tu déposes le tout sur le lit, puis to sors ton téléphone. Autant en finir vite avec tout ça et honnêtement, bien que tu te sentes mal de penser ça, tu préfères prendre un peu d’air pour ce soir pour éviter un quelconque malaise. Tu envoies un message à Kegan pour lui annoncer que tu es libre et que tu peux passer chez lui s’il veut. Il te répond presque instantanément en te proposant d’aller te chercher, mais tu préfères prendre le bus. Tu n’as pas envie que Siobhan le voit dans ton stationnement et se pose des questions. Ça rendrait le tout encore plus suspect. Sans trop savoir si elle t’entend ou pas, tu hausses un peu la voix. « Je ne sais pas quand je vais revenir alors je te laisse les clés, mais déverrouille la porte si jamais tu vas te coucher! » Tu sors rapidement dehors, direction le loft de Kegan.

Aller le voir t’angoisse un peu. Tu ne lui as pas vraiment reparlé depuis la soirée chez lui, et tu ne sais pas trop comment tu vas réagir ni ce qu’il va te dire. En même temps, tu ne dirais pas non à des explications plus claires. Disons que tu n’as pas exactement saisis tout ce qu’il a dit de l’autre côté de la porte lorsqu’il est venu se justifier. Au bout d’un long moment, tu sors finalement du métro. Tu es en sueur vu la chaleur, le nombre de personnes autour de toi et surtout à cause du manque d’aération dans le métro. Heureusement, tu as un bon sens de l’orientation et tu retrouves facilement ton chemin. De toute façon, le bâtiment luxueux dans lequel Kegan habite est légèrement difficile à manquer. Tes vêtements et ton allure jurent légèrement avec le décor et les gens qui montent dans l’ascenseur avec toi, la plupart étant habillés beaucoup plus proprement et richement que toi. Tu te sens mal à l’aise, mais tu ne le montres pas. De toute façon, tu arrives rapidement à l’étage de Kegan et après un moment d’hésitation, tu sonnes à la porte. Il est trop tard maintenant pour reculer, surtout après tout ce chemin.

Il ouvre rapidement la porte, l’air décontracté, mais un sourire sur les lèvres. Tu commences à te sentir mal à l’aise et te demander ce que tu fiches là, mais il te fait déjà entrer. « Tu veux un truc à boire? J’crois que t’as eu chaud! Te gêne pas, entre et va t’installer sur un fauteuil, je reviens! » Tu fais comme il dit en jetant un coup d’œil autour de toi. Le loft a complètement changé depuis la dernière fois niveau ameublement et décoration. Tu ferais probablement pareil si tu avais le même pouvoir que lui. Il revient rapidement avec deux grands verres de limonade, en t’assurant qu’il n’y a pas une goutte d’alcool dedans. Tu n’apprécies pas particulièrement ses blagues qui te font penser à votre soirée ensemble. Il a soudainement l’air sérieux, ce qui te surprend. « Bon bah crache le morceau. Y doit avoir un truc important pour que tu te pointes ici alors que t’as pas daigné m’ouvrir la porte quand j’suis allé cogner chez toi. » Tu prends le temps de terminer ta limonade malgré le fait que tu sois assoiffé, et tu tentes d’éviter son regard persistant. « Bien, à propos de la dernière fois… » Tu l’entends soupirer sans aucune gêne alors qu’il s’installe confortablement sur son fauteuil, les pieds sur la table basse et les bras derrière la tête.

« Sérieux Sawyer, j’dirai pas que t’es pas mignon, mais t’es pas mon genre du tout. Et en plus, t’es même pas majeur. Ouais, j’avoue que j’ai un faible pour les mecs un peu plus jeunes, mais pas assez jeunes pour me causer des problèmes s’ils décidaient de se tourner contre moi, tu vois le genre. » Il continue de te fixer et cette fois, tu croises son regard et tu es presque certain qu’il ne ment pas. « T’étais carrément bourré et t’avais du mal à marcher. J’me suis dit que te faire dormir à l’étage, c’était surement mieux, pour la salle de bain et tout ça. Et en pleine nuit tu t’es réveillé, alors j’t’ai aidé à te rendre aux toilettes parce que de un, t’avais du mal à marcher et de deux, t’étais tellement saoul que tu savais plus trop ou tu étais. Ouais, tu t’es réveillé en sous-vêtements, parce que t’avais tellement chaud durant la nuit que t’as préféré dormir comme ça. Et moi bah je dors comme ça à l’année, on est deux mecs, ça change pas grand-chose. T’as pas fait attention et tu t’es fait mal en chemin, et c’est probablement ça que Sio a entendu. Et le lendemain matin bah j’me lève, je descends et elle me saute direct à la gorge, et toi tu te souvenais de rien. J’aime m’amuser mais je viole pas les gens quand ils sont pas en état d’être consentants, hein. »

Tu restes silencieux durant un instant alors qu’il te regarde, le visage inexpressif. Tu n’as pas vraiment de raison de croire qu’il te ment, et ça te soulage. « Et en plus, j’crois pas que l’un de vous deux ait de l’expérience, mais si j’avais fait ce que vous croyez que j’ai fais cette nuit-là, bah t’aurais eu du mal à marche le lendemain matin, et certainement pas à cause de ton pied, tu vois c’que je veux dire? » Tu fais un signe de la main pour lui indiquer que tu comprends effectivement et que tu ne souhaites pas aller plus loin avec cette discussion. « D’accord. Ça m’a pourris la vie ces dernières semaines honnêtement, parce que… » Kegan éclate alors de rire et s’avance pour te mettre une main sur l’épaule. « Écoute, j’sais très bien que tu m’aimes pas depuis le premier jour où tu m’as vu, autant être honnêtes. » Tu ouvres la bouche, un peu sortis. Tu ne pensais pas que c’était aussi apparent. « Quoi, t’es surpris? Siobhan est un peu aveugle mais c’est pas le cas de tout le monde. J’sais très bien que t’aimais pas me voir dans le décor parce que t’avais peur que je prenne ta place.  Mais au fait, tu voulais parler de quoi exactement? Allez, sois pas gêné, au point où on est rendus. »

Tu hésites un instant, puis tu finis par marmonner. Kegan te demande de parler plus fort et tu détournes le regard. « De ça, justement. J’ai réalisé que euh… Siobhan… » Il se met à rire une nouvelle fois. « L’était temps! T’as réalisé que t’étais totalement amoureux d’elle, finalement? » Tu sens le rouge te monter aux joues. « Pourquoi tu crois que j’agissais comme ça, j’espérais que tu finisses par te réveiller et que ça te rende assez jaloux pour que tu lui dises enfin comment tu te sentais mais apparemment, tu savais même pas toi-même… Ah j’te jure, les jeunes. Alors, tu lui as dis? Ça s’est passé comment? » Tu hoches négativement de la tête. « On a rencontré un type tout à l’heure… La voiture s’est arrêtée à mi-chemin, et il s’est arrêté pour aider. Son intérêt crevait les yeux mais Siobhan n’a jamais remarqué évidemment… Dans la trentaine, blond, avec une barbe, des tatouages… » Tu vois Kegan pincer les lèvres alors qu’il croise les jambes et semble réfléchir. « Ouais, totalement le contraire de toi, en gros. Et c’est tout ce que ça a pris pour te faire réaliser? » C’est ton tour de soupirer bruyamment. Tu n’aimes pas avoir à t’exprimer autant, surtout pas sur ce genre de chose. « Elle s’est mise à complimenter son apparence, et me dire qu’elle allait le rappeler, ce genre de trucs… »

Vous restez tous les deux silencieux un moment, alors que tu fixes le verre vide que tu serres dans tes mains. « Tu sais que Siobhan elle en pince pour toi hein? » Tu relèves la tête en haut les sourcils. « Euh… Pas vraiment, ça aurais été assez évident si c’était le cas, elle est tellement honnête sur tout… » Il roule les yeux. « T’es tellement aveugle! Les deux vous êtes aveugles en fait. J’ai fais exprès aussi pour qu’elle pense que je te prenais comme cible. Eh me regarde pas comme ça, c'était pour votre bien. Elle était jalouse, ça j’peux te le dire, mais apparemment, c’était pas assez pour qu’elle réalise. Vous êtes vraiment quelque chose tous les deux sérieux, mais j’savais dès le départ que ça allait être une partie de plaisir! » Tu ne comprends pas trop ce qu’il veut dire. Depuis le début, il tente de vous rendre mutuellement jaloux? « T’es juste toujours là tu comprends? Bon sauf les deux dernières semaines, mais encore là, j’suppose qu’elle a fini par entrer chez toi et te remettre les pendules à l’heure hein? Ouais, c’est totalement elle. Mais ça reste que t’es toujours là pour l’aider, toujours près d’elle, et pourtant tu dis rien… Ça devient normal pour elle. Faut lui donner une occasion de se poser des questions aussi, sur ce qu’elle ressent, mais de s’ennuyer de toi aussi, tu vois le genre, parce que là… » Kegan est interrompu par la vibration de téléphone. Tu regardes rapidement et constate que c’est un message de la principale concernée. Tu lèves les yeux et tu vois Kegan qui te regarde avec un sourire étrange.

« Quoi, c’est elle? Elle dit quoi? Passe moi ça! » Il t’arrache presque le téléphone des mains. « Hey ! T'as réussi à récupérer tes trucs chez ton ami ? Tu reviens quand ? Tu vois, t’es à peine partis qu’elle se demande quand tu reviens. Mais réponds pas tout de suite, fais la attendre. Tu dois pas lui donner cette satisfaction. Réponds de façon détachée, elle va se poser des questions. Et sérieux… Lui dis pas que t’es avec un mec parce qu’elle va vraiment finir par penser que t’es gay, encore plus que moi. Dis-lui que t’es chez une amie. » Au bout d’un moment, tu lui réponds finalement, et s’en suit un échange de messages textes interminable.

- Hey. Oui je suis encore chez elle. Aucune idée.

« C’est bon, ça fais désintéressé. Tu vois, elle répond hyper vite, j’pourrais parier qu’elle fixe son téléphone en attendant ta réponse! »

- Tu reviens manger ? A quelle heure ? Ou je te garde à manger ? Ou tu reviens pas ? Ou elle vient manger aussi ? Tu veux peut-être que je vous laisse tous les deux ?

« Tu vois quand j’te disais qu’elle est jalouse… T’as vraiment beaucoup à apprendre. Et sérieux c’est normal sa façon d’écrire, j’comprends à peine ce qu’elle écrit! » Tu le regardes avec un regard noir pour le faire taire. « Elle n’a jamais vraiment apprit à lire ou écrire. Elle apprend tranquillement, ce n’est pas de sa faute. » Il s’excuse alors à ton plus grand étonnement, et te conseille sur la suite. Tu prends bien soin d’attendre entre chaque réponse.

- Non ça va, elle est en train de me préparer à manger et ça sent bon. Et aucune idée. Fais comme chez toi. Euh... Non, tu ne la connais pas. Mais elle fait dire bonjour. En passant, les draps doivent être secs.

« Ça ici, bah ça va faire en sorte de piquer sa curiosité. J’pourrais parier que dans les prochains jours, elle va pas arrêter de se demander qui c’est, la fille mystérieuse. Et changer de sujet, c’est comme l’éloigner de vous deux, tu vois le genre? AH tu vois elle répond déjà et elle commence à mettre des smileys partout, meilleure façon d’essayer de faire croire que t’es de bonne humeur quand tu l’es pas vraiment. » Tu jettes un coup d’œil au nouveau message.

- T'inquiète pas, je sais faire sécher des draps ! :-D :-P :-) Bon, j'ai l'air de déranger, je te laisse tranquille promis. Amuse toi bien.

« On dirais qu’elle se sent mal… » Kegan te donne une tape dans le dos. « C’est Siobhan. Elle remarquerait pas vraiment si elle dérangeait. C’est une technique ça, pour te faire sentir coupable et pour que tu la rassures en lui disant que non voyons, elle te dérange jamais! » Quelques minutes plus tard, tu reçois un autre message d’elle et ton hôte se met à rigoler. Tu commences à croire qu’il a peut-être raison. Bien que tu montres clairement un manque d’intérêt et qu’elle croit qu’elle te dérange car tu es avec une amie, elle continue de t’envoyer des messages. « Elle pense que t’es avec une fille alors c’est sur qu’elle fait exprès d’attirer ton attention ailleurs. »

- A plus tard. Je trouve pas les casseroles, tu les ranges où ?

- C'était seulement pour mentionner que tu pouvais aller les chercher sans problème. Sous l'évier, tu as nettoyé la vaisselle tout à l'heure .......

- J'ai pas vu où tu les rangeais, je vais pas fouiller toute la maison

- Avec ta rapidité tu aurais déjà trouvé Wink

- C'est pas une question de rapidité, c'est juste que c'est pas chez moi. Quand aura passé une ou deux soirées ensemble, j'aurais eu le temps de comprendre le rangement et de pas avoir l'impression de te cambrioler :-P

- Maintenant si. Puis d'ailleurs, tu es entrée par effraction chez moi. Fouiller pour trouver une casserole ne devrait pas tant te déranger!

Kegan t’arrête alors pour relire ton dernier message. « Attends, alors elle est vraiment entrée chez toi? Trop super cette fille, j’me disais bien qu’elle devait avoir tenté un truc du genre tôt ou tard. Mais c’est bizarre, elle met du temps à te répondre… »

- Désolée

Tu lances un regard remplit de reproches au designer. « Elle se sent mal maintenant. Ce n’était pas le but, tu m’as dis que c’était pour qu’elle se pose des questions… » Après tout, tu ne veux pas qu’elle croit que tu es en colère contre elle. Tu tentes donc une réponse par toi-même.

- Ce n'étais pas un reproche, seulement un fait.

- Alors la prochaine fois, t'auras qu'à m'ouvrir la porte :-P ou alors, je monte la tente dans ton jardin

- Tu es libre d'entrer et sortir à ta guise.

Pour une seconde fois, elle prend un temps excessif à répondre comparativement aux autres messages. Selon Kegan, elle est probablement en train de se demander ce que ta réponse veut dire. Pour toi, il n’y a pas grand-chose d’autre à comprendre. Tu lui as proposé d’habiter chez toi, elle a donc le droit de circuler comme elle veut. « Tu la laisses faire ce qu’elle veut? » Kegan a l’air un peu surprit. « Bah… Elle avait des problèmes et elle habite chez moi à partir d’aujourd’hui, donc… » Ses yeux s’ouvrent grands et il semble être sans mots un instant. « Nah mais t’as le don de te fourrer dans des situations difficiles toi, j’aime ça! Ça fais de l’action. »

- Cool :-) Mais je rentrerai pas tard les soirs de toute façon, donc je pense pas te déranger :-D

- Je suis majoritairement dans ma chambre, donc ça ne change rien même si tu reviens tard.

« Tu t’améliores, c’est bien. C’est ça le détachement, fais lui croire que sa présence change pas grand-chose et elle va commencer à remettre votre relation en question. Mais bon, le reste, on va voir plus tard… Faut pas la faire fuir non plus, t’aurais l’air assez con. »

- Ok, merci

- De rien.

- Je laisse Aslinn aller dans ta chambre ? Elle a ouvert la porte

- Je préférerais que non pour l'instant, je n'ai pas eu le temps de nettoyer. Mais bon, laisse-la, je ne veux pas que tu ailles la chercher.

- Ok, à demain

Vous attendez un moment, puis constatez que la conversation est finalement terminée. Tu te sens un peu mal, mais Kegan semble satisfait. Tu espères qu’il sait ce qu’il fait et que tu n’auras pas été stupide de suivre ses conseils. De toute façon, tu n’as personne vers qui te tourner. Tu doutes toutefois des sentiments de Siobhan envers toi, mais tu espères que tout ça te donnera une confirmation et, égoïstement, l’éloignera de ce crâneur de Jackson. Kegan te propose de rester pour manger et tu acceptes l’invitation, principalement parce que la nourriture est excellente. Au fil du repas, tu réalises qu’il n’est pas si mal, en fin de compte. D’un point de vue purement amical, évidemment. Il est un peu trop extraverti et franc à ton goût, mais il a un bon sens de l’humour et connaît beaucoup de choses sur un tas de sujet, quelque chose que tu ne t’attendais pas vraiment venant de lui. Vous vous perdez dans les conversations et il te propose finalement d’aller te porter jusqu’à chez toi. Tu refuses d’abord, puis tu constates qu’il commence à se faire très tard et que sa proposition est plus intéressante que de devoir côtoyer les gens bizarres qui fréquentent le métro la nuit. Au final, c’est passé une heure du matin que tu ouvres la porte d’entrée de chez toi. Une fois tes chaussures rangées, tu marches en direction de l’escalier pour monter à l’étage et tu sursautes en entendant du bruit, seulement pour réaliser qu’il s’agit du téléviseur. D’ailleurs, Siobhan est assise sur le canapé et fixe l’écran. « Ah tu m’as fais une de ses peurs! Comment ça se fais que tu sois encore debout? » Une petite voix dans ta tête te dit que c’est parce qu’elle t’attendait, mais tu chasses rapidement cette pensée. Impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán A. O'Cahir
Admin


Messages : 115
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Look inside for a place to hide   Ven 23 Oct - 6:17

Siobhán termina le ménage rapidement, avant de se laisser tomber sur son nouveau lit et d'attraper son portable. Cela faisait un moment que son ami était parti, si c'était uniquement pour passer récupérer quelque chose chez un ami. Elle lui envoya alors le premier message d'une longue série.
Les réponses de Sawyer étaient bien plus espacées que les siennes, ce qui faisait que la rouquine fixait le plafond en attendant, le portable dans la main pour ne pas louper un texto.
Pour remercier son ami, elle voulait lui cuisiner une spécialité de chez elle. Les ingrédients étaient assez courants, et s'il en manquait juste un ou deux ça ne devrait pas changer grand chose. Seulement il n'avait pas l'air décidé, et ce fut impossible pour la rouquine de savoir s'il reviendrait manger avec elle.
Même si elle était plutôt sans gêne, toute cette histoire commençait sérieusement à la mettre mal à l'aise. Sawyer ne l'avait jamais invitée chez lui avant, et pour sa première soirée ici il la laissait complètement seule sans qu'elle sache vraiment ce qu'il l'autorisait à faire. Sio se souvenait très bien avoir poussé la porte de ce qui devait être sa chambre plus tôt, et se dit que la nettoyer pourrait faire plaisir à l'étudiant. Mais d'un autre côté, il pourrait croire qu'elle avait profité de son absence pour fouiller.
Et puis, le portable fixé dans la main, elle n'était pas très productive. Elle attendait juste les réponses de son ami, tentant d'oublier que finalement il ne mangerait pas ici, qu'une autre fille cuisinait pour lui, et qu'il n'avait jamais eu l'air si froid par message. Elle trouvait ça bizarre qu'il ne lui ai jamais parlé de cette fameuse demoiselle.
Se décidant finalement à descendre jusqu'au salon après une longue réflexion qui la poussait à se dire qu'il ne lui en voudrait pas de regarder la télé, Sio s'installa sur le canapé en gardant toujours à sa main son téléphone. Certaines réponses de son ami transpiraient la froideur, voire la colère. D'autres lui paraissaient simplement difficile à déchiffrer. Même lorsqu'elle parvenait à lire les mots, elle doutait parfois de leur sens et se demandait ce que son ami avait pu vouloir dire. Alors comment pourrait-elle savoir quoi répondre ? Elle essayait de tâter les terrain, de savoir s'il était vraiment énervé ou non, mais tout ce qu'elle devinait dans ses réponses semblait être une sorte d'indifférence.
Siobhán entendit ensuite Aslinn, qui venait d'ouvrir une porte. Elle ne monta pas voir de laquelle il pouvait s'agir, se disant que prétexter qu'il s'agissait de celle de la chambre de Sawyer lui ferait une dernière occasion de lui envoyer un message. Elle obtint le même résultat, avec en prime l'interdiction d'aller dans sa chambre. Heureusement qu'elle n'avait pas décidé de lui faire un ménage surprise !
La rouquine balança son portable à l'autre bout du canapé, sans même penser à l'idée qu'elle avait eu plus tôt de recontacter Jackson. Cette soirée était ennuyeuse au possible.
Siobhán s'empara de la télécommande et entreprit de choisir une chaîne à regarder, mais aucune émission de télévision ne lui convenait. Tout semblait insipide, à moins que ce ne soit juste parce qu'elle avait sous les yeux un passionnant documentaire sur la pêche des poissons d'eau douce.
Hors de question qu'elle aille se coucher avant que Sawyer soit rentré. De toute façon, elle serait bien incapable de dormir, toute seule avec Aslinn dans cette grande maison encore mystérieuse. Et puis, si monsieur s'amusait à jouer les indifférents quand il traînait avec sa possible copine, elle pouvait bien faire pareil ! Quand il rentrerait, elle n'aurait qu'à faire semblant d'être surprise avec un " Oh, t'es là ? Je t'avais pas vu. " et il verrait bien comme c'était agréable.
Forte de cette nouvelle résolution prise en réaction à ce qu'elle pensait n'être qu'une passade de Sawyer pour impressionner une fille, Sio attendit en fixant le pêcheur qui s'agitait à l'écran en expliquant ses quotas de pêche. C'était d'un ennui mortel, mais au moins ça lui donnait une excuse. Elle s'endormit.
Lorsqu'elle entendit un bruit de porte, elle sursauta. Il était déjà tard, et l'émission de pêche sans intérêt avait été remplacée par un documentaire animalier sur les lions d'Afrique. Ça n'était pas important de toute façon, aucun des deux sujets ne passionnait la rouquine. Elle passa une main dans ses cheveux et eut tout juste le temps de se frotter les yeux avant que Sawyer ne l'interpelle. Et Siobhán mentait toujours aussi mal.

- Ouais euh... Y avait un truc intéressant à la télé.


Elle eut envie de lui proposer de se joindre à elle, mais elle n'avait pas du tout oublié le contenu parfois peu sympathique de ses messages.

- T'inquiète pas, je suis pas allée dans ta chambre, les draps sont secs, j'ai rien pris dans le frigo, et j'ai laissé les clefs sur la porte. Et je vais pas tarder à aller me coucher.


Au final, elle ne s'était même pas fait à manger, ça lui arrivait souvent. L'histoire des casseroles n'avait été qu'un prétexte pour se faire une idée de l'atmosphère, et la rouquine n'avait pas conscience qu'il allait peut-être faire le rapprochement.

- Ça s'est bien passé ta soirée ? T'avais l'air bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawyer T. Davis



Messages : 105
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Look inside for a place to hide   Mar 27 Oct - 3:06

Son ton de voix est un peu bizarre, mais tu n’en fais pas de cas. Tu te tournes plutôt vers le téléviseur avec un certain intérêt, pour voir ce qui l’a retenue d’aller se coucher. Tu fronces les sourcils en voyant des lions en train de s’accoupler, et ton regard passe lentement de ce spectacle que tu trouves légèrement déplaisant à Siobhan, qui continue de te regarder. Tu ne passes pas de commentaire, toutefois, bien que tu doutes qu’elle ait vraiment été intéressée par les émissions qui passent généralement à cette chaîne. Tu ne serais pas étonné qu’elle se soit endormie sur le canapé et que tu l’aies réveillée toi-même sans faire exprès. Tu trouves qu’elle a l’air un peu étrange, et tu te demandes si c’est à cause de vos échanges plus tôt dans la soirée. Kegan avait-il raison, au final? Était-elle jalouse? Est-elle encore dans le salon parce qu’elle t’attendait?

Tu chasses cette idée. Bien sûr que non, pourquoi est-ce qu’elle t’attendrait, tu n’es pas si intéressant que ça. Tu passes derrière elle pour te rendre à la cuisine, d’où tu arrives toujours à voir le salon. Tu as envie d’un truc à boire avant de monter à ta chambre. « Tu as le droit de prendre ce que tu veux dans le frigo hein… » Tu ouvres celui-ci et tu zyeutes son contenu un instant avant de jeter ton dévolu sur un contenant de jus de pomme. Tu essaies de ne pas avoir de réaction lorsqu’elle te dit que tu étais bizarre. Donc, elle a bien remarqué quelque chose. Tu ne sais pas exactement ce qu’elle veut dire par bizarre. Que tu n’avais pas l’air naturel, ou autre chose? Peu importe ce qu’elle pense, tu décides de le nier. C’est d’ailleurs un conseil de Kegan. « Oui, c’était plaisant. J’essayais de répondre vite pour ne pas avoir l’air impoli. » Tu trouves que ton excuse fait bien du sens et tu es satisfait de ta propre réponse.

Tu te rends jusqu’au comptoir pour prendre un verre dans l’armoire au-dessus et tu remarques que rien n’a bougé dans la cuisine. Elle est exactement dans le même état qu’au moment où tu es partit. Tu fais couler le jus dans ton verre et tu ouvres subtilement la porte de l’armoire contenant les casseroles. De ce côté non plus rien n’a bougé. Tu commences à te demander si son histoire de recherche de casserole était véridique ou si c’était simplement une excuse pour te renvoyer un message. Tu la regardes furtivement durant un instant, étonné par cette possibilité. Tu te penches pour mettre tes coudes sur le comptoir en prenant une gorgée de jus, et tu l’observes. « Et toi, ça s’est bien passé? Bien mangé? » Pour la première fois depuis longtemps, tu as l’impression d’avoir un avantage quelconque, quel qu’il soit. Tu sens que tu as un certain contrôle puisque tu arrives à voir un peu plus clair dans la situation et que tu vois très bien qu’elle n’est pas tout à fait honnête. Mais pourquoi a-t-elle autant réagit devant Jackson?

Tu décides de laisser ton verre de côté et prendre quelques trucs dans le réfrigérateur sans prononcer un mot. Tu n’as personnellement pas faim, mais tu es convaincu que Siobhan n’a pas avalé un truc de toute la soirée. Tu rinces ton verre et tu saisis l’assiette remplie pour ensuite te diriger vers le salon. Tu la poses sur la table basse sans vraiment accorder un regard à ta nouvelle colocataire, mais tu glisses rapidement ta main sur son épaule alors que tu tournes les talons pour quitter la pièce. Tu la retires rapidement, car ta récente réalisation te mets encore plus mal à l’aise qu’avant face aux contacts physiques avec elle. Déjà que tu n’as pas l’habitude, c’est encore plus difficile lorsqu’il s’agit de la personne envers qui tu as des sentiments. « Il est tard, je vais me coucher. Sens-toi libre de faire ce que tu veux, que ce soit prendre une douche, quelque chose à manger, ou quoi que ce soit. J’ai tendance à me lever tard, alors… Ne m’attends pas si tu as besoin de quelque chose. » Tu montes à l’étage en tentant de garder un rythme normal, mais tu as le visage en feu. Pratiquer le détachement et l’indifférence est beaucoup plus difficile en personne que par message texte, surtout lorsque ta seule envie en fait est de rester en bas jusqu’à ce qu’elle aille se coucher, même si c’est pour regarder un documentaire sur les lions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán A. O'Cahir
Admin


Messages : 115
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Look inside for a place to hide   Mer 28 Oct - 16:07

Siobhán reporta son attention sur la télévision, où on pouvait à présent observer une lionne qui s'apprêtait à chasser un pauvre animal innocent. Elle essayait en fait de ne pas penser à Sawyer qui venait de s'éloigner du salon en direction de la cuisine. Elle se rendait compte maintenant que son histoire de casserole tomberait à l'eau s'il ouvrait le moindre placard.
Lorsqu'elle entendit son ami lui poser une question sur son menu de la soirée, Sio eut un petit doute sur ce qu'elle devait répondre. Mentir ? Non. Elle ne mentirait pas à son ami !

- J'avais pas faim, finalement.


C'était vrai: elle avait complètement oublié de manger avec toute cette histoire de textos bizarres. La rouquine gardait ses yeux rivés sur l'écran en face d'elle, tentant de se concentrer sur les images de lionceaux en pleine sieste et la voix ennuyée du narrateur qui détaillait les horaires habituels de la vie de ces animaux. Tentant d'ignorer l'assiette pleine de nourriture que Sawyer venait de déposer sur la table basse juste devant elle. Siobhán sentit alors la main de son colocataire sur son épaule, et se tourna immédiatement vers lui avec la vitesse qui lui était coutumière. Il préféra néanmoins l'ignorer et monter les escaliers en direction de l'étage -et certainement sa chambre.

- Dors bien, fais de beaux rêves !


C'était ce qu'ils disaient avant de dormir dans sa famille, et elle ne douta pas un seul instant que ce serait tout à fait adapté à la situation. Et ensuite, lorsqu'elle fut absolument certaine grâce aux bruits de pas que son ami était loin, elle se mit à réfléchir.
Aller dormir maintenant montrerait effectivement qu'elle l'attendait, mais elle était fatiguée. D'un autre côté, l'assiette posée devant elle commençait à lui faire envie. Pourtant, la rousse se leva, rangea toute la nourriture dans le frigo, et se rassit devant la télé. Le documentaire était terminé depuis peu, et c'était la pub.
Depuis combien de temps son ami était-il parti se coucher ? Pas trop longtemps. Elle se dit qu'elle devrait peut-être attendre encore un peu, mais ses yeux se fermaient tous seuls. Sio éteignit la télé, et... Se retrouva complètement dans le noir. Après avoir heurté quelques meubles, poussé un râle de douleur à cause de la rencontre inopinée entre son petit orteil gauche et un mur, et cherché l'interrupteur pendant 5 bonnes minutes, elle finit par réussir à allumer et donc à rejoindre l'étage sans encombres. Et, après une longue réflexion pour savoir si ça serait trop bruyant de prendre une douche, et une longue recherche d'Aslinn qui dormait en fait en dessous de son lit, Siobhán partit se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Look inside for a place to hide   Aujourd'hui à 21:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Look inside for a place to hide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Compte-rendu] Glenn Greenwald, No Place to Hide (Nulle part où se cacher)
» La première place
» Faites place nette !
» elle parle à sa place
» Nous prendrons la place d'un ange déchu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Repaire de la team Rocket :: Reckless & Brave-
Sauter vers: