AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's party all night long !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sawyer T. Davis

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Mar 21 Juil - 17:52

« Quoi, tu prends sa défense en plus alors que c'est moi qui a la tête coincée ! » Tu essaies de te secouer pour que Kegan te laisse partir mais il est plus fort qu'il en a l'air. Le fait d'avoir bu de l'alcool n'a pas aidé à augmenter tes capacités musculaires, d'ailleurs. Tu réalises même un peu en retard que ton personnage est déjà mort et tu ne comprends pas trop ce qui s'est passé. Est-ce que Kegan a réussit à te tuer sans que tu puisses faire quoi que ce soit? Tu te tournes difficilement vers Siobhan en te rendant compte qu'avec tout ça, vous avez créé la diversion parfaite pour qu'elle puisse gagner la partie. Ça ne te dérange pas trop, en fait. Tu préfères nettement qu'elle ait gagné plutôt que ce crétin de Kegan. « Haha ce serais marrant jouer avec eux, j'pourrais facilement transformer leur manette en quelque chose d'autre... essaie de jouer comme ça, ça risque d'être impossible! » Il te relâche finalement et tu lui donne un coup de coude qu'il esquive en rigolant tout en te massant le cou. « Ou essayer de les étrangler, hein, c'est très effectic comme méthode aussi! » Tu lui lances un regard noir.

Tu tends un bras pour prendre ton verre posé sur l'espace de table au centre du grand fauteuil et tu le termine rapidement. Un peu trop rapidement, en fait, comme la majorité de tes précédentes consommations. Comme tu ne bois jamais, tu ne réalises pas encore l'impact que cela peut avoir sur ton corps. Tu arrives à dire que tu as bu, mais les effets sont tellement minimes que tu continues de boire en te disant que tu peux encore te le permettre. Toutefois, avaler autant de liquide commence à faire effet et tu ressens le besoin pressant d'aller faire un tour à la salle de bain. « Aaaaah vous pouvez faire une partie si vous voulez, je dois aller au petit coin. » Kegan te pointe alors l'escalier qui monte à l'étage, qui est ouvert. « Juste à monter en haut, la salle de bain est directement en face! T'as besoin d'aide? » Tu te mets alors à quatre pattes pour te rendre jusqu'au bout du fauteuil et te relever. « Naaaaaah je sais encore marcher hein, quand tu n'es pas là pour m'étrangler, tout va bien! » Tu te relève un peu péniblement et tu prends tes béquilles pour aller plus vite. Ta cheville guérit assez rapidement mais tu as tellement hâte de te débarrasser de tout ça que tu essaies de mettre le moins de poids possible dessus.

Tu restes un instant debout près du fauteuil en clignant des yeux. Étrangement, tout semble être plus clair mais en étant flou en même temps. Tu ouvres les yeux en regardant un peu autour de toi et en blâmant l'énorme télévision pour ce soudain changement dans ta vision. Tu marches mais tu te sens un peu engourdis, et tu ne penses pas un instant que c'est à cause de l'alcool. « Bah alors, vous jouez ou quoi? » Tu entends Kegan rigoler, comme d'habitude, mais tu n'y portes pas trop attention et tu marches vers les escaliers. L'ascension est assez difficile et tu essaies de monter une marche à la fois, mais tu as toujours l'impression que tu vas tomber. Tu te mets alors à rire, pour aucune raison. « Yo Saw, t'es sur que tu veux pas que je te transporte jusqu'en haut? T'as l'air d'avoir du mal! Un peu trop bu peut-être? » Tu te tournes, à mi-chemin entre le premier et le deuxième étage, et tu bafouilles un instant. « Eeeh je suis en béquilles nigaud, qu'est-ce que tu crois hein, que je vais avancer comme un train? » Tu t'accroches à la rampe en te retournant, un peu trop vite.

Tu arrives finalement à la salle de bain qui, évidemment, est aussi spacieuse et luxueuse que le reste du loft. Elle est reliée à la chambre de Kegan et tu en profite pour jeter un coup d'oeil. Son lit est beaucoup trop grand pour une personne, que tu te dis. Et il a aussi l'air très confortable. Tu fais ta petite affaire mais tu as beaucoup de mal à bien viser, si bien que tu décides finalement de t'asseoir sur la cuvette. Te relever est très difficile toutefois, car l'alcool vient de te frapper de plein fouet, et tu restes assis durant un moment. Les minutes passent et tu ne t'en rends pas totalement compte. Tu réussis finalement à te lever, te laver les mains, et tu tente de redescendre. Ils sont en train de faire une nouvelle partie et ne portent pas attention à toi. Tu as soudainement complètement perdu ton objectif initial de vue, celui de te mettre entre Siobhan et Kegan pour éviter tout rapprochement entre eux. Tu descends les escaliers tranquillement mais tu perds finalement pied à quelques marches seulement du sol, et tu dévales celles qui restent sur le derrière.

« Aîe!! » Tu te frottes les fesses mais tu n'as pas si mal que ça au final, tu as plus eu peur qu'autre chose. Des mains t'empoignent et tu sens ta tête balloter vers l'arrière alors que tu quittes le sol. « Alors là mon pote, je crois que t'es dans un état avancé! Ça va, t'as pas empiré ta jambe j'espère? » Et voilà que Kegan vient encore te sauver. Il te remet sur pieds et durant un instant, il te tient dans ses bras, face à lui. « Arrête de me traiter comme un gamin, t'es déjà tombé dans les escaliers un jour toi aussi, c'est sur... Pousse-toi que je retourne à ma place. » Tu marches tranquillement vers le fauteuil sans réaliser qu'on te laisse des regards un peu inquiets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán A. O'Cahir
Admin
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Sam 25 Juil - 17:15

- Pour ça, faudrait déjà que tu réussisses à attraper leurs manettes !

Siobhán riait en voyant le pseudo combat entre Kegan et Sawyer, totalement insensible au fait que l'étudiant était peut-être réellement blessé ou vexé par ce qui venait de se produire. Elle ne releva même pas lorsque son ami parla d'étranglement: Kegan ne ferait jamais une chose pareille voyons !
Lorsque Sawyer demanda pour aller aux toilettes, la rouquine finit quand même par se demander si ce n'était pas en partie un moyen d'échapper à la revanche qui promettait d'être massacrante. Après tout, il partait en les encourageant à jouer sans lui ! Il refusa ainsi l'aide de Kegan, mais resta étrangement fixe debout à côté du fauteuil. Sio pencha la tête vers lui, et le vit finalement se diriger à proximité des escaliers avec une démarche un peu bizarre. Il ordonna alors aux deux autres de se mettre à jouer, semblant ignorer totalement le fait qu'il était un peu inquiétant.

- Eh bien, proposé si gentiment...!


La surveillante se mit à rire en même temps que Kegan devant l'insistance de leur ami. Elle voyait bien à sa démarche qu'il avait trop bu, mais voyait surtout dans son départ une manière d'échapper à l'humiliation de sa défaite: c'était lui le professionnel des jeux vidéos, et voilà qu'il se faisait battre par une débutante !
Il monta encore quelques marches sous le regard des deux autres, avant de s'arrêter et de se mettre à rire tout seul. Sio n'écouta pas vraiment la conversation, trop occupée à guetter le moindre mouvement de chute de Sawyer pour le rattraper au cas où. Si elle anticipait bien, elle était évidemment capable de le rattraper. Seulement il refusa toute aide une nouvelle fois et reprit son ascension en s'accrochant à la rampe, niant la possibilité d'avoir trop bu. Il commençait un peu à inquiéter Siobhán, parce qu'elle ne l'avait jamais vu comme ça et doutait que ça lui arrive souvent.
Une fois tout danger de chute écarté, parce que l'étudiant était arrivé à l'étage, Siobhán lança un regard complice à Kegan et il ne leur fallut pas longtemps pour lancer une nouvelle partie. Bien consciente que cette fois-ci Sawyer ne pourrait pas faire diversion pour elle, la rouquine était très concentrée. Et à fin d'éviter de se faire embêter, elle se déplaçait à toute vitesse aux quatre coins de l'énorme canapé - et on sentait bien que c'était assez habituel. Après avoir joué avec quatre frères, un seul mutant comme Kegan ne devrait pas être un problème !
Étant donné qu'ils étaient tous les deux amateurs et qu'aucun n'arrivait à embêter l'autre convenablement, cette partie fut assez longue mais personne ne fut vraiment déclaré vainqueur. Décidant que ce statut-quo avait assez duré, Siobhán avait entreprit d'aller gêner son collègue en s'installant plus ou moins sur ses genoux pour lui piquer la manette. Aucun des deux n'avait remarqué la descente progressive de Sawyer, jusqu'au moment où il s'écrasa par terre. Alertée par le mouvement, la rouquine avait bondi à toute vitesse du canapé, prête à aller l'empêcher de se faire mal... Mais son col de t-shirt fut retenu par un coin de la table basse. Avec tout l'élan qu'elle avait pris, son haut se déchira en deux et la rouquine se retrouva étalée par terre. Elle rabattit les deux pans du vêtement sur elle pour masquer son sous-vêtement, tournant brusquement le dos à ses amis. D'abord rassurée d'entendre Sawyer - et donc d'apprendre qu'il n'avait rien- elle eut un moment de panique. Que pouvait-elle faire ?
Une seule personne ici pouvait l'aider: Kegan. La rouquine monta les escaliers à toute vitesse, pour aller s'enfermer à son tour dans la salle de bain. Et elle se mit à crier.

- Kegan, tu peux venir s'il te plaît ?


Elle n'imaginait pas une seule seconde que c'était une proposition bizarre, mais il était vrai que ses camarades n'avaient sûrement pas eu le temps de voir l'état de son haut et devaient trouver ça louche. Mais qui d'autre que Kegan pourrait lui prêter/refaire un vêtement ?

[ HRP: Interdiction de se moquer de cette histoire de table basse, la mienne a déjà tué 5 paires de chaussettes comme ça... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawyer T. Davis

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Dim 30 Aoû - 20:16

Tu sens un petit coup de vent lorsque Siobhan passe à toute vitesse à côté de toi, mais ton cerveau n’est plus assez rapide pour essayer de comprendre qu’est-ce qui vient de se passer. Tu te contentes de te dire que peut-être qu’elle avait envie d’aller au petit coin elle aussi mais qu’avec tout le temps que tu as mis pour monter, faire ta petite affaire et redescendre, elle devait être presque en train de se soulager sur le plancher. Tu tournes cependant la tête en t’agenouillant sur le canapé alors que tu entends la rouquine pousser un cri à l’étage et appeler Kegan. Celui-ci te lance un regard en haussant les épaules et t’abandonne finalement dans le coin de l’immense canapé pour enjamber les marches de l’escalier deux par deux. Malgré ton était d’ébriété assez avancé, tu ne peux pas t’empêcher de trouver un peu bizarre que Siobhan s’enferme soudainement dans la salle de bain pour ensuite l’appeler. Peut-être que tu as pris tout le papier de toilette restant sans vraiment réaliser ou que tu as renversé quelque chose par accident? Après tout, tu ne peux pas vraiment aller fouiner dans les choses de votre hôte pour trouver du papier et de toute façon, tu es bien trop lent. Après ton accident dans les escaliers, tu n’as pas vraiment envie de devoir tenter l’ascension une nouvelle fois. Et puis en plus, c’est si confortable ici.

Pendant que tu t’endors tranquillement devant l’écran géant dans le salon, Kegan est en train de cogner à la porte de la salle de bain. « Yo, Sio? Ça va, j’peux entrer? » Il entre finalement et tombe sur la rouquine, debout dans un coin et son attitude est assez suspecte. « Uh, qu’est-ce que tu fais? » Après une légère inspection, il comprend finalement que le haut de Siobhan s’est déchiré et il ne peut pas s’empêcher de rire. Toi, tout en bas, tu n’entends plus grand-chose. « Ouais bah vous êtes vraiment une drôle de paire vous deux hein! Attends j’vais aller te chercher un truc, j’vais pouvoir t’arranger ça après que tu te sois changée. J’veux dire, voir une femme me fait pas grand chose mais j’crois que tu préfères te garder une petite gêne hein! » Il lui fait un clin d’œil et sort en jetant un coup d’œil à l’étage en bas rapidement. Il remarque que tu ne bouges pas mais n’en fait pas de cas et trouver rapidement un t-shirt ample, totalement du style de votre amie et fabriqué dans un tissu luxueux et doux. « Tiens mets ça et si t’aime bah j’te l’offre, j’ai tellement de trucs ici sérieux, j’sais plus quoi en faire! J’vais fermer les yeux, on fait l’échange! » Kegan empoigne le restant de-tshirt de Siobhan et sort. Le réparer ne lui prend que quelques secondes et il en profite même pour resserrer un peu les mailles du tissus, qui commençaient à se relâcher à force que le morceau soit porté, pour le rendre presque comme neuf.

Kegan se met à descendre tranquillement l’escalier en pliant le t-shirt dans ses mains pour marcher vers toi. Tu ne remarques pas qu’il te parle puisqu’à la seconde ou tu as fermé les yeux, tu t’es endormi. L’alcool a finalement eue raison de toi. Il rigole un peu en enfonçant un doigt dans ta joue mais tu es déjà bien loin dans le pays des rêves. « Alors, c’est confo hein? » Il sourit à Siobhan qui vient de sortir de la salle de bain à l’étage. « En passant, j’crois que c’est mieux qu’il reste à dormir ici. L’alcool c’est pas son fort apparemment, il dort comme un gros bébé! Maintenant que j’le regarde, il est pas mal plus mignon quand il fait pas la gueule et qu’il a l’air serein, tu trouves pas? J’espère qu’il va pas sursauter demain si jamais il trouve une grosse ecchymose sur sa fesse, j’crois pas qu’il se souvienne de son aventure dans les escaliers! »

Il continue à te regarder pendant un moment et décide même de prendre une photo de toi avec son téléphone. Évidemment, il n’a pas l’intention de montrer la photo à qui que ce soit, seulement de te taquiner avec. Si seulement il savait que même si vous vous êtes rapprochés ce soir, une fois sobre, tu risques encore d’être autant jaloux de lui que la veille! Toujours bien endormis, tu ne te rends pas compte que tu quittes le confort du gros canapé et qu’on te transporte comme un sac de pommes de terre. « Tu peux prendre les béquilles Sio? J’vais le faire dormir dans mon lit ce soir parce que bah s’il a envie de pisser, ça risque d’être pas mal plus facile pour lui de se rendre. Ça ou dégueuler, on sait jamais, vu la quantité de ce qu’il a avalé. J’crois que je vais mettre un contenant pas loin au cas ou, pas envie de me réveiller soudainement en pleine nuit avec du vomis partout sur moi. J’vais pouvoir jeter un œil sur lui, ça parait pas mais je suis responsable quand même! » Il te dépose dans son lit qui, tu vas seulement le réaliser le lendemain matin, est plus confortable que tout ce que tu as eu la chance de tester jusqu’à maintenant. Kegan met les couvertures sur toi, ferme les lumières et ressort de la chambre. « Tu peux rester à dormir aussi hein! Si tu veux j’peux te faire un lit en bas, à moins que tu veuilles garder le canapé. On peut continuer de veiller ou aller se coucher, j’sais que la journée a été longue! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán A. O'Cahir
Admin
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Lun 31 Aoû - 13:25

Siobhán entendit quelqu'un frapper à la porte. Ça ne pouvait être que Kegan puisque c'était à lui qu'elle avait demandé de venir, mais elle ne put pas s'empêcher d'entrouvrir légèrement la porte tout en tenant contre elle avec sa deuxième main le reste de son t-shirt. Il valait mieux être sûr de ne pas ouvrir à n'importe qui, ou même de ne pas ouvrir à Sawyer. Après ses remarques sur la possibilité qu'elle soit en couple avec le designer, elle n'avait pas vraiment envie de se faire surprendre en soutient-gorge dans sa salle de bain, à l'appeler. Kegan lui demanda alors si tout allait bien et s'il pouvait entrer.

-Vas-y !

Par réflexe elle se retourna brusquement et s'approcha du coin de la pièce. Elle aimait beaucoup Kegan -c'était un super ami – et elle n'était pas spécialement gênée, mais quand même... Ce n'était pas une raison pour s'exhiber non plus. L'hôte avait l'air surpris, et intéressé parce qu'elle faisait – normal puisqu'elle l'avait appelé à ce sujet.

-Bah... J'ai eu un problème...

Sio se retourna doucement en veillant à cacher le plus de bouts de peau possible pour expliquer son problème de manière plus parlante. De toute façon elle n'était pas vraiment sûre de savoir comment décrire tout ça avec uniquement des mots. Lorsque Kegan se mit à rire, elle se demanda un instant pourquoi mais ne tarda pas à faire la même chose. Elle prenait alors la pleine mesure du ridicule de cette situation. Il n'y avait donc qu'à elle que ça pouvait arriver ce genre de choses ! Enfin, d'après ce que lui disait son camarade Sawyer et elle formaient « une paire », bien qu'elle ne sache pas trop comment interpréter ça... Elle poussa un profond soupir de soulagement en entendant le plan de Kegan. Il fallait bien dire qu'exhiber un magnifique soutient-gorge Hello Kitty rose ne ferait pas sa plus grande fierté. La surveillante remarqua la clin d’œil de son ami auquel elle répondit en tirant sa langue.

-Ce serait super gentil, merci !

Pendant son absence, elle ne put pas s'empêcher de se planter devant le miroir et d'observer le résultat de sa tentative de sauvetage ratée. Heureusement que personne n'avait vu ça ! Bon, personne sauf Kegan, mais la rouquine lui faisait confiance pour ne pas en parler à tout le monde. Et avec un peu de chance, Sawyer n'avait pas eu le temps de voir quoi que ce soit avant qu'elle n'aille se cacher. L'idée d'avoir l'air vraiment ridicule devant l'étudiant lui paraissait bien plus grave que se ridiculiser devant son collègue, sans qu'elle ne puisse exactement expliquer pourquoi. Peut-être que ça venait du fait qu'il était son meilleur ami, et qu'elle craignait donc bien plus de le décevoir que Kegan ? Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir plus longtemps car son hôte trouva rapidement quelque chose à lui prêter, provoquant à son retour un sursaut chez son invitée. Perdue dans ses pensées elle ne l'avait pas vu venir.
Il lui proposa alors un t-shirt qui avait l'air bien confortable, bien que trop grand pour elle.
Parfois, Siobhán en avait marre qu'il soit si gentil. Il avait toujours tendance à vouloir lui donner des trucs, et le moindre service qu'elle lui demandait se transformait alors en cadeaux qu'elle ne pourrait jamais lui rendre à moins qu'il ne l'engage comme garde du corps personnel.
La rouquine attendit de voir qu'il avait véritablement fermé les yeux avant de s'emparer du t shirt et de faire l'échange. Elle ne perdit évidemment pas de temps pour se changer – sa rapidité était légendaire à Levram – et se hâta de sortir de la salle de bain et de se pencher depuis l'étage pour apercevoir la situation en bas, au salon.
Siobhán souriait autant que Kegan, passant les mains sur le t shirt tout doux qu'il lui avait prêté. Il était à peu près aussi ample que ceux qu'elle portait d'habitude, mais trop grand puisqu'il était visiblement taillé pour un homme. Elle fit donc un nœud sur un côté pour le rétrécir un peu, parce que même si c'était confortable elle avait vraiment l'impression de nager dedans, et descendit rejoindre ses deux camarades en dessous.

« En passant, j’crois que c’est mieux qu’il reste à dormir ici. L’alcool c’est pas son fort apparemment, il dort comme un gros bébé! Maintenant que j’le regarde, il est pas mal plus mignon quand il fait pas la gueule et qu’il a l’air serein, tu trouves pas? J’espère qu’il va pas sursauter demain si jamais il trouve une grosse ecchymose sur sa fesse, j’crois pas qu’il se souvienne de son aventure dans les escaliers! »


-Ouais, il est mignon.

Sio ne put pas s'empêcher d'avoir une pensée pour les fois où elle avait dormi avec lui. La première fois, elle ne l'avait pas vu puisqu'elle s'était endormie avant. La deuxième fois, c'était à l'airsoft. Elle se souvint du moment où il s'était mis torse nu, et choisit de ne rien ajouter. Pas même quelque chose qui préciserait son « il est mignon » qui pouvait porter à confusion. A vrai dire, « mignon » n'était pas le mot qu'elle aurait choisi pour décrire son ami, surtout en repensant à leur dernière aventure.

-Fin... Nan je dirais pas mignon. Je trouve qu'il a plus un côté... Je trouve pas le mot.

Si, le mot elle l'avait trouvé depuis longtemps. Mais elle n'avait pas vraiment envie de dire à Kegan qu'elle trouvait Sawyer sexy : il allait encore la cuisiner à son sujet comme la première fois qu'elle était venue chez lui. Elle espérait juste que ça ne se verrait pas trop qu'elle mentait, étant donné son faible talent pour ça...
Siobhán choisit alors de revenir plutôt sur le sujet de l'alcool. Le changement de sujet lui était très naturel, et Kegan ne se douterait sans doute de rien pour une fois.

-Au fait... Désolée hein... Je pensais pas qu'il boirait autant, je croyais que c'était pas son genre.

La rouquine n'arrivait pas vraiment à savoir si elle était déçue. Ça n'avait pas l'air d'être une habitude chez lui, ce qui rendait ce comportement encore plus bizarre : l'ambiance ne se prêtait pas particulièrement à la boisson. Généralement les gens buvaient pour oublier, ou pour se donner du courage, et Sio se promit de demander à son ami ce qui lui avait pris ce soir là. Elle n'avait même pas remarqué que Kegan l'avait pris en photo pendant qu'il dormait. La seule chose qui la ramena à la réalité fut de le voir porter Sawyr jusqu'à l'étage.

 « Tu peux prendre les béquilles Sio? J’vais le faire dormir dans mon lit ce soir parce que bah s’il a envie de pisser, ça risque d’être pas mal plus facile pour lui de se rendre. Ça ou dégueuler, on sait jamais, vu la quantité de ce qu’il a avalé. J’crois que je vais mettre un contenant pas loin au cas ou, pas envie de me réveiller soudainement en pleine nuit avec du vomis partout sur moi. J’vais pouvoir jeter un œil sur lui, ça parait pas mais je suis responsable quand même! »

Elle s’exécuta sans rien dire, mais en réfléchissant. Il allait dormir avec Sawyer ? Même si elle l'avait déjà fait -et ne voyait pas de mal à dormir avec un très bon ami- elle ne pouvait pas s'empêcher d'être un peu... Elle n'aurait pas utilisé le mot « jalouse »,mais le sentiment ressenti était à peu près le même. Et d'un autre côté... Elle se voyait mal proposer à Kegan qu'elle dorme avec Sawyer. Sa dernière pensée à ce sujet était d'essayer de se persuader que Sawyer ne serait pas trop perturbé de se réveiller avec Kegan.
L’irlandaise ressortit de la chambre avant son collègue, juste après avoir déposé les béquilles.

« Tu peux rester à dormir aussi hein! Si tu veux j’peux te faire un lit en bas, à moins que tu veuilles garder le canapé. On peut continuer de veiller ou aller se coucher, j’sais que la journée a été longue! »

Elle sourit. Un peu moins que d'habitude, mais la proposition de Kegan était sympathique alors sa réaction était sincère.

-C'est cool merci ! Le canapé ça ira très bien, j'ai l'habitude, et puis tes canapés... C'est juste les trucs les plus confortables du monde je crois !

Elle ne réfléchit pas très longtemps pour répondre à sa deuxième « question ». Il aurait pu lui en poser dix que ça ne l'aurait pas gênée, en fait.

-J'irais bien me coucher si ça te dérange pas, c'est vrai que la journée était longue ! Je crois que si on reste debout encore deux heures je serai plus capable de parler un anglais compréhensible !

Elle se mit à rire en guettant la réaction de son camarade. Dès qu'il fut d'accord, elle alla s'installer sur le canapé et défit le nœud qu'elle avait fait sur le t-shirt de Kegan. Elle ne devrait pas avoir beaucoup de mal à s'endormir, normalement. Mais la situation n'était pas normale. Sawyer était dans le même lit que Kegan, et si ce dernier était un très bon ami il n'était pas le petit-ami rêvé. Et elle se demandait bien pourquoi elle pensait à ça alors que dormir avec Sawyer ne l'avait jamais dérangée, quand c'était elle.

-Bonne nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawyer T. Davis

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Ven 4 Sep - 16:47

Tu finis par te réveiller, moins de deux heures après avoir pratiquement rendu l’âme sur le canapé. T’endormir n’a pas atténué les effets de l’alcool, au contraire ; tu te sens encore plus ivre qu’avant de t’assoupir. Et surtout, tu crèves de chaud et tu as l’impression que ta vessie est sur le point d’exploser. Tu lèves la tête et toute la pièce est noire à l’exception d’une veilleuse, que Kegan a spécialement allumée pour toi. Malgré la source de lumière, tu n’as aucune idée de l’endroit où tu te trouves présentement. C’est chaud et plutôt confortable, plus encore que le canapé. Tu clignes des yeux, qui sont presque clos, et tu fixes un instant la forme étendue près de toi sans trop comprendre. Dans tes souvenirs, tu es tombé dans les escaliers puis tu as décidé de prendre une pause devant le téléviseur. Après ça, tu ne te souviens de rien. Peu importe, ça ne change rien pour l’instant. Tu dois aller à la salle de bain illico presto, ou tu risques de devoir demander à la personne à côté de toi de changer les draps. Tu t’extirpes des couvertures avec difficulté sans réaliser que la personne vient de bouger et tu poses finalement tes pieds par terre. Te lever te demande beaucoup de concentration, et tout tourne autour de toi. En plus d’avoir un besoin urgent d’aller à la salle de bain, tu as maintenant la nausée. « Sawyer?? » Tiens, c’est ton nom ça. Tu te tournes un peu trop vite, oubliant que tu dois faire attention à ta jambe, et celle-ci se met à élancer. Tu pousses une plainte et tu es vite rattrapé par Kegan, qui ne porte maintenant plus qu’un pantalon pour dormir. « Ssshh tu vas réveiller Sio… »

« Hmm… » Tu te mets à marmonner, encore endormis, pour essayer de dire que tu dois aller à la salle de bain. « Aaaaah! » Kegan fini par comprendre et te guide jusqu’à la toilette, mais c’est à peine si tu arrives à tenir debout pour faire ta besogne. Et en plus, tu as tellement chaud! Tu commences à essayer de retirer ton t-shirt, en plus d’avoir envie. « Woah woah Saw, qu’est-ce que tu fous? Tu vas finir par te pisser dessus, t’es vraiment un gamin mais bon, j’suppose que je peux comprendre qu’est-ce que Siobhan te trouve… » Tu ne portes pas attention à ce qu’il dit. Il finit par soupirer et te prendre par les épaules pour te tourner dans l’autre sens, baisser tes vêtements d’un coup sec sans regarder, et te pousser sur la cuvette. « Heeeeey Kegan qu’est-ce que…. » Finalement, tu pousses un soupir de soulagement. C’est à son tour de marmonner alors qu’il reste dos à toi, les bras croisés. Contrairement à toi, il n’est pas de très bonne humeur, chose étonnante venant de lui. « C’est bon, t’as finis? T’es capable de te lever? » Lorsque Kegan se tourne, tu tiens à peine debout sur tes jambes et tu es en sous-vêtements. « J’vais t’aider à te rhabiller et j’te traîne au lit ensuite, c’est clair? »

Il s’approche de toi et ramasse ton t-shirt par terre. Il te tient presque contre lui pour éviter que tu tombes mais tu décides de faiblement te débattre. « Nah, j’ai chaud. Je reste comme ça. Aaaalleeez je suis fatigué. » Kegan te regarde un instant, prêt à négocier, et décide finalement de faire comme tu dis. Il t’aide à sortir de la salle de bain en laissant tes vêtements par terre et à mi-chemin, alors que vous pouvez presque voir Siobhan couchée sur le canapé, tu te mets à rigoler. Tu ne sais pas trop pourquoi, mais tu avais envie de rire. Vous continuez de marcher et tu entends un autre ‘’shhh’’, mais ça te fais seulement rire un peu plus. C’est à ce moment que tu sens une main se poser sur ta bouche, que ton rire devient étouffé et que tu fais encore un faux mouvement qui t’arrache une plainte derrière les doigts de Kegan. « Sérieux Saw j’te fais plus jamais boire, tais-toi et va te coucher okay? » Il chuchote dans ton oreille pour éviter de réveiller Siobhan et te pousse finalement dans le lit. Celui-ci est tellement confortable que tu t’endors presque aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán A. O'Cahir
Admin
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Sam 5 Sep - 14:45

Siobhán n'arrivait pas à dormir. Aller se coucher était certes son idée, mais la situation présente la mettait mal à l'aise. Ayant attrapé un des coussins du canapé, elle le serrait contre elle comme pour lui faire un câlin et gardait les yeux fermés dans l'espoir de s'endormir. C'était peine perdue.
Pour une fois ses pensées ne volaient pas d'un sujet à un autre: elles étaient toutes concentrées sur Kegan et Sawyer. La rouquine essayait de se persuader qu'ils se comportaient évidemment d'une manière tout à fait innocente - ce qui était normal vu l'état de Sawyer - mais elle ne se faisait pas vraiment d'illusions sur ce qui pourrait arriver les prochaines fois. Même si tout était silencieux, elle revoyait dans sa tête Kegan qui essuyait la bouche de son ami, Sawyer qui lui faisait des compliments ou s'installait bien contre lui sur le canapé. Rien de tout cela ne paraissait extraordinaire quand on connaissait le caractère aussi tactile qu'elle que possèdait son collègue. Le plus étonnant était la part d'initiative de Sawyer dans tout ça, alors même qu'il n'avait encore rien bu ou peu.
Siobhán ne pouvait pas s'empêcher de se demander s'ils n'étaient pas amoureux l'un de l'autre pour de vrai, en se rappelant ce que Kegan lui avait dit la dernière fois. Cette pensée lui serra le ventre et elle se retourna brusquement sur le canapé comme si ça allait arranger les choses. Lorsqu'elle revit dans son esprit le bisou de Sawyer sur son front, le moment où il l'avait retenue, et celui où il avait décidé de lui sécher les cheveux, elle se rassura un peu. Il était peut-être devenu plus tactile avec tout le monde, et pas seulement Kegan ? Se raccrocher à cette idée lui permit de dormir. Pas pour longtemps.
Le bruit d'une plainte la réveilla brusquement et elle ouvrit les yeux dans le noir complet. Sio n'avait véritablement aucun doute sur la nature de cette plainte, ni sur le fait que c'était la voix de son ami. La surveillante - c'était le cas de le dire - prit une grande inspiration et réussit à se persuader qu'elle n'avait rien entendu. Elle ne parvint néanmoins pas à se rendormir tout de suite, les yeux fixant la direction de la chambre de leur hôte sans rien voir. Et elle attendit.
Le silence qui suivit lui parut interminable. Elle cherchait parmi toutes les positions qu'elle pouvait adopter celle qui serait la plus agréable et lui permettrait de se rendormir, mais en vain. Les éclats de rire qui lui parvinrent enfin, suivis d'une autre plainte, lui parurent être des coups de couteau. Qu'étaient-ils en train de faire tous les deux ?
Vu l'état de Sawyer elle avait pu se persuader qu'amoureux ou pas, elle n'aurait pas à s'en rendre compte cette nuit. Elle se disait naïvement qu'il ne se passerait rien parce qu'il était saoul, parce que Kegan était tout de même quelqu'un de bien, mais maintenant les choses paraissaient bien différentes. Siobhán se demandait ce qui l'empêchait d'aller lui mettre une gifle tout de suite et de partir.
Joyeux Anniversaire.
Sawyer lui avait déjà parlé de sa vie sentimentale, et Siobhán avait très nettement compris qu'il n'avait encore jamais passé ce genre de nuit. L'idée même que Kegan se charge de ça alors que son ami était saoul était un motif suffisant d'après Sio pour lui cracher au visage. Le tout était amplifié par l'idée qu'ils n'avaient pas à lui infliger d'entendre ça. Mais la rouquine n'en voulait pas à Sawyer, persuadée que le pauvre était à la merci de Kegan qui jouait le rôle de prédateur sexuel. Il lui paierait tout ça demain. Il leur paierait tout ça demain.
S'endormir quand on est énervé est plus facile que s'endormir inquiet. Lorsqu'elle referma les yeux, pleine de ses résolutions pour le lendemain, elle n'eut plus aucun mal à trouver le sommeil. Sa jalousie encore inavouée lui dictait une conduite bien précise et l'Irlandaise n'était pas du genre à réfléchir trop longtemps, surtout dans ce genre de situations.
Le lendemain matin, quand son collègue descendit les marches de l'escalier, l'archère était assise bien droite sur le canapé en lui lançant un regard noir.

- La nuit avait l'air festive, dis moi. J'espère que t'as bien profité .

Son ton était aussi plein de reproches que d'accent Irlandais, ce qui n'était pas peu dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawyer T. Davis

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Sam 5 Sep - 17:19

C’est la bouche pâteuse que tu te réveilles le lendemain matin, en même temps que Kegan. Tu le fixes un instant alors qu’il est dos à toi, puisqu’il vient de se lever du lit. Il est en train de chercher pour un t-shirt. Tu te demandes un instant pourquoi il est en train de se rhabiller. Tu clignes des yeux plusieurs fois et tu te redresses un peu trop vite. C’est certain, tu risques d’avoir un beau mal de tête pour les deux prochains jours. Tu sais que tu as bu, beaucoup trop, mais comme ce que tu as consommé ne goûtait pas l’alcool, tu n’as pas vraiment réalisé la vitesse à laquelle tu buvais. Puis, c’est connu, les effets de l’ébriété sont souvent difficiles à ressentir lorsqu’on passe la majorité de la soirée assis. C’est à ce moment-là que tu prends conscience que tu as passé la nuit dans le même lit que Kegan, qui est en train d’enfiler des vêtements. Tu baisses la tête et tu tires la couette avec l’intention de sortir du lit et tu réalises que de ton côté, tu es seulement en sous-vêtements. Un frisson remonte du bas de ta colonne jusqu’à l’arrière de ton cou. « Ke… » Il est déjà partit pour descendre à l’étage. Tu regardes autour de toi, mais tu ne vois pas tes vêtements.

Kegan se met à descendre l’escalier principal, le t-shirt dans les mains, et commence à l’enfiler en réalisant que Siobhan est déjà réveillée. Il lui fait un grand sourire et la salue de la main, mais n’importe qui à des mètres à la ronde pourrait constater qu’elle est de mauvaise humeur. Venant d’elle, c’est quelque chose de très rare et probablement à craindre. « Ah si tu savais sérieux, il a pas arrêté de remuer mais après c’qui s’est passé dans la salle de bain et tout il s’est endormit. » C’est précisément à ce moment-là que tu émerges en haut de l’escalier, en sous-vêtement, l’air choqué. Tu n’as aucun souvenir de ce qui s’est vraiment passé depuis que tu t’es endormi sur le canapé et le reste est plutôt flou. Tu voudrais savoir pourquoi vous venez de vous réveiller presque nus dans le même lit, mais quelque chose d’autre au fond de toi te dit que c’est probablement mieux si tu n’es pas au courant. Étrangement, ta jambe va mieux aussi et tu arrives à marcher sans trop avoir mal si tu évites de mettre trop de poids dessus. « Kegan, où est-ce que tu as mis mes vêtements… Et puis d’ailleurs, tu peux m’expliquer pourquoi… » Tu vois alors les yeux de Siobhan te fixer et tu deviens rouge. « Ah – dans la salle de bain, j’ai oublié de les ramasser quand tu t’es déshabillé avant qu’on retourne à la chambre parce que… »

Tu ne restes même pas pour écouter la suite et tu t’enfuis vers la salle de bain. Effectivement, tes vêtements sont pèles-mêles par terre et alors que le reste de l’appartement est bien rangé, on dirais qu’il y a eu une guerre dans cette pièce. Tu commences à t’habiller en ayant des doutes sur ce qui s’est passé. Tu te souviens du type bizarre qui pleurait parce que Kegan lui avait apparemment fait des faux espoirs, et tu te demandes si votre hôte n’aurait pas des tendances du genre lui aussi. Sinon, pourquoi l’autre aurait-il eu le cœur aussi brisé? Tu te souviens que dans tes efforts de séparer Siobhan et Kegan, tu es devenu beaucoup plus tactile avec lui qu’à l’habitude pour éviter qu’il ne prenne la rouquine comme sujet de ses câlins. Peut-être que tu lui as envoyé un message quelconque sans vouloir. Tu as soudainement la nausée alors que tu essaies de chasser une pensée qui te revient sans cesse en tête. Peut-être qu’au fond, vous avez fais plus que passer la nuit à dormir dans le même lit. Tu étais saoul et tu ne te rappelle de rien, mais tu es conscient que tu as une attirance pour le même sexe jusqu’à un certain point. Se pourrait-il que tu te sois laissé entraîner sans t’en rendre compte, vu l’état avancé d’ébriété dans lequel tu étais?

Tu prends aussi conscience que le loft est complètement ouvert malgré les deux étages et que s’il s’est passé quoi que ce soit, Siobhan était probablement aux premières loges pour entendre tout ce qui s’est passé. Tu te penches au-dessus de la cuvette avec l’envie de vomir, mais rien ne remonte. Dans un moment de panique, tu essaies même de prendre une pause pour tenter de déceler une quelconque douleur provenant de ton postérieur. L’idée de ce que cela implique te donne le tournis mais tu es certain que si tu t’es vraiment retrouvé à la merci de Kegan, tu n’étais probablement pas en charge. Puis en plus, il n’avait même pas but autant que ça. Aurait-il profité de toi? Tu n’oses pas sortir de la salle de bain, trop honteux. Tu as surtout peur de découvrir la vérité.

De l’autre côté de la porte, Kegan descend les dernières marches et se rend compte que quelque chose cloche. Lui qui a d’ordinaire de la facilité à lire l’atmosphère, il a plutôt fait une gaffe. C’est la première fois qu’il voit Siobhan aussi en colère, voir même en colère tout court, et son cerveau commence finalement à assembler les pièces du puzzle. Il jette un coup d’œil à l’étage, constatant que tu es toujours bien enfermé en haut, puis retourne son attention sur Siobhan. C’est à ce moment qu’il comprend que tout ça ne doit pas donner une très bonne impression. « … Alors tu vois bah Sawyer dormait et puis, il m’a réveillé en bougeant et il marmonnait alors je l’ai aidé à aller à la salle de bain, mais il… Nah ça je vais garder ça secret pour son honneur et bref, je l’ai déshabillé parce que c’est ce qu’il voulait et ensuite il voulait aller dans la chambre… » Kegan ne voulant pas te faire honte, il décide de ne pas dévoiler la partie ou il a dû te déshabiller parce que tu allais t’uriner dessus. Mais après mûre réflexion, tout cela ne donne pas une bonne impression. Tu sors finalement de la salle de bain sans même prendre le temps de prendre tes béquilles et tu te mets à descendre l’escalier le plus vite que tu peux. Tu dois sortir d’ici. Tu ne regardes même pas Kegan en passant près de lui mais il t’attrape par le poignet. « Hé Saw, ça va? T’as pas trop mal à la cheville? T’as pas vraiment fais attention cette nuit… » Tu baisses la tête et ramène ton bras vers toi. «… Non ça va, merci, mais j’aimerais retourner chez moi. Salut. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán A. O'Cahir
Admin
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Dim 6 Sep - 3:58

Siobhán écouta en silence tout ce que Kegan voulait lui dire. La colère montait doucement en elle avec de plus en plus le sentiment qu'il la prenait pour une imbécile. Il avait l'air de vouloir lui expliquer qu'il n'avait rien fait mais même ses paroles prouvaient qu'il s'était passé quelque chose: il avait déshabillé Sawyer " parce que c'était ce qu'il voulait" et il avaient fait des choses dans la salle de bain et dans la chambre. Tant de précisions que Sio aurait voulu ne jamais connaître.
Lorsque Sawyer était descendu il n'avait fait qu'un passage éclair. Dès que la rouquine avait fixé son regard sur lui - le voyant pour la première fois en sous-vêtements et ne se rendant pas compte de la gêne qu'un tel regard pourrait provoquer chez lui - il s'était plus ou moins enfui à l'étage pendant un long moment. Et Sio avait mal pour lui. Il devait se sentir tellement mal ! Et tout ça à cause de qui ? Kegan. Kegan qui avait été incapable de se retenir, ou qui craignait peut-être le refus, et qui n'avait pas hésité à abuser d'un garçon sans défense. Le designer dégoûtait Siobhán. Il osait même cacher des choses pour soit disant " préserver l'honneur " de Sawyer ! Mais était-ce vraiment lui qui avait un honneur sali ?
Lorsqu'elle eut l'impression d'en avoir largement assez entendu, elle ouvrit grand la bouche pour jeter au visage de Kegan tout ce qu'elle avait à lui dire. Mais à ce moment elle aperçut Sawyer sur descendait les escaliers sans ses béquilles, comme s'il voulait qu'on l'oublie et en même temps aller plus vite. Kegan ne semblait vraiment pas vouloir le laisser en paix, vu ce qu'il ajouta en le tirant par le poignet, et s'en fut trop.

- Toi, tu la fermes, et toi tu restes ici. Il te doit des excuses.


La voix de Sio n'avait certainement jamais été aussi dure face à son collègue et son ami. C'était une partie de sa personnalité qu'ils ne connaissaient pas encore et il aurait sans doute mieux valu qu'il ne la connaissent jamais.

- T'es qu'une sale ordure Kegan ! Profiter d'un mec saoul comme ça ! Mais t'as quoi dans le crâne ? Du vent ?! On vit pas tous pour ton petit plaisir personnel, on a des sentiments, et c'est pas parce que t'as plein de fric que tu peux te permettre de tous nous prendre pour des objets !


L'Irlandaise n'avait pas pu se retenir de se mettre à crier. Et ce n'était pas fini, car le Taïwanais était allé bien trop loin. Sio comprenait mieux Shawn désormais.

- Qu'est-ce qu'il y a ? T'avais peur qu'il te dise non ?! Et bah c'est ce qui se serait probablement passé, parce que Sawyer est infiniment plus beau que toi, et que lui au moins il est gentil !


Plus elle s'énervait, plus son accent irlandais auquel elle s'efforçait habituellement de faire attention reprenait le dessus, rendant finalement ses phrases de moins en moins compréhensibles. Le ton suffisait néanmoins. Elle ne perdit même pas de temps à rougir ou à se rendre compte de ce qu'elle venait dire. Sio avait toujours été un peu trop franche.

- De toute façon t'es qu'un menteur, même ce que tu dis prouve ce que j'ai entendu et c'est pas la peine de prendre un air désolé pour me faire croire l'inverse !


Elle finit carrément par hurler au visage de son hôte en Irlandais sans même s'en rendre compte. Cela faisait bien longtemps que personne ne l'avait mise dans cet était. Elle s'était depuis longtemps levée du canapé et n'avait pas cessé de se rapprocher de l'homme en faute. Elle en était même venue à exposer le fait que d'après ce que son ami lui avait dit il devait s'agir de sa première fois et qu'il venait donc sans doute de gâcher un souvenir unique. Mais personne ici ne pouvait comprendre ce qu'elle racontait désormais et quand elle s'en rendit compte elle sut tout de suite quoi faire pour y remédier. Utilisant sa vitesse surhumaine pour être sûre qu'il n'ait pas le temps d'esquiver, elle leva la main et le gifla avec force avant de lui tourner le dos et de prendre la direction de la porte. Elle n'était plus disposée à entendre quoi que ce soit de lui.

- Sawyer... Tu... Vouloir... Veux... Que ... Chez toi ?


Elle articula un anglais désordonné et difficile à comprendre, se mélangeant encore les pinceaux entre les deux langues. Mais une chose était certaine: ce n'était pas à Sawyer qu'elle en voulait, et elle ne resterait pas ici plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawyer T. Davis

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Mar 8 Sep - 15:37

Tu figes en entendant Siobhan presque t’ordonner de ne pas partir. Tu n’as pas l’habitude de l’entendre parler de cette façon non plus. Kegan arrête de parler, surpris, et la fixe lui aussi. Vous avez tous les deux l’air un peu perdu. Tu sursautes lorsqu’elle se met à crier en insultant pratiquement Kegan. Tu ne sais pas ce qu’il lui a dit pour la mettre autant en colère et vu sa réaction, tu n’oses même pas demander. Tu crains que tes doutes soient confirmés s’ils te le disent et tu préfères donc rester silencieux. La confrontation n’a jamais été quelque chose que tu apprécies et tout ce que tu souhaites à l’instant est de pouvoir rentrer chez toi et t’enfermer dans ta chambre, complètement seul. Tu lances un regard à Kegan, qui n’a pas non plus l’air de comprendre ce qui se passe, et tu commences à douter. Il est d’ordinaire tellement expressif qu’il est presque impossible pour lui de cacher ses émotions, et il a sincèrement l’air déboussolé. Il ouvre la bouche pour parler mais Siobhan ne lui laisse même pas le temps de placer un mot et recommence immédiatement à lui crier dessus.

Elle se met à l’insulter, et tu ne sais pas trop ou te mettre. D’un côté, tu aurais envie de faire la même chose vu les soupçons que tu as. Si vous avez vraiment fait ce que tu penses, tu aurais toi aussi envie de l’insulter pour avoir profité de toi dans un moment où tu étais vulnérable et ne pouvait pas dire non. Mais d’un autre côté, tu ne te souviens même pas de ce qui s’est passé. Tu es la seule personne qui pourrait démentir ou approuver réellement les dires de Siobhan, mais tu n’as aucun souvenir de la nuit dernière. Malgré la jalousie que tu éprouves envers Kegan, tu as bien vu la veille qu’il n’est pas aussi mauvais que tu le pensais et tu es un peu réticent à l’insulter sans même savoir ce qui s’est réellement passé. Tu ne comprends pas trop pourquoi elle vous compare, d’ailleurs, mais tu ne dis rien. Vous êtes tous les deux surpris par cet excès de colère.

Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle le gifle et le bruit résonne dans tout l’appartement. Tu as presque mal pour lui. Malgré ton besoin de t’éloigner de cette personne, tu te sens mal pour lui. Que vous ayez fais des choses ou pas durant la nuit, tu es tout de même convaincu d’une chose : Kegan ne t’aurait jamais forcé à faire quoi que ce soit. Tu étais peut-être complètement bourré mais si vous avez fait quoi que ce soit, tu te doutes que tu étais en accord au moment ou ça s’est produit. Surtout, tu ne comprends pas pourquoi elle réagit autant. Tu devrais être celui qui s’emporte et qui lui met une raclée, non ? Durant un instant, tu fixes un point inexistant pour éviter de croiser le regard de Siobhan ou même de Kegan. Celui-ci en profite donc pour essayer de se justifier, une main sur le visage, visiblement en douleur. « Woah on se calme, j’crois que t’as mal interprété ce que j’ai dis. On a rien fais, okay? Il s’est levé pendant la nuit et je l’ai aidé à aller pisser sauf qu’un type saoul qui en plus a du mal à marcher, tu crois que ça donne quoi? Tu me prends pour qui, un espèce de violeur qui attend que les gens soient saouls morts pour faire des trucs avec eux? J’ai pas besoin de me rendre là tu peux me croire et en plus, t’as vu de quoi il avait l’air, tu pouvais à peine te tenir debout Sawyer alors coucher avec quelqu’un c’est impossible… De toute façon tu le sais Sawyer, hein? »

Tu sens que l’attention est sur toi. Tu ne dis rien durant un moment, puis tu bouges lentement la tête en signe de négation. Une partie de toi voudrait le croire, surtout qu’il a l’air quand même sincère, mais les bons menteurs sont toujours ceux qui ont l’air le plus sincère de toute façon. « Je ne me souviens de rien. » Tu l’entends soupirer avec frustration. Tu n’as même pas envie que Siobhan te ramène chez toi. Tu veux seulement appeler un taxi et quitter cet endroit. Tu ramasses tes choses que tu mets dans ton sac et tu ne prends même pas la peine d’aller chercher tes béquilles. Tu boites légèrement en te dirigeant vers la porte mais tu décides de ne pas te laisser ralentir par la douleur. Rapidement, tu es dans le couloir et tu attends impatiemment que les portes de l’ascenseur s’ouvrent pour que tu puisses enfin partir et retourner chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siobhán A. O'Cahir
Admin
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Mar 8 Sep - 17:08

Kegan n'allait évidemment pas se laisser insulter chez lui sans rien dire, mais c'était le cadet des soucis de Siobhán. A vrai dire, elle avait déjà la main sur la poignée lorsqu'il avait voulu se justifier, prête à s'échapper de ce lieu maudit. Néanmoins lorsqu'elle entendit la voix de son collègue elle se tourna brusquement vers lui pour lui faire face, prête à en découdre... Sauf qu'elle ne comprenait rien. Les pensées diverses et variées s'enchaînaient dans son esprit sans qu'elle n'arrive vraiment à se fixer sur l'une d'entre elles, et quand elle parvenait par miracle à entendre réellement un mot du Taïwanais elle doutait de sa signification ou ne la retrouvait pas. Elle plissa les yeux dans sa direction, se demandant s'il parlait vraiment anglais et pas une autre langue, et tellement occupée à tenter de déchiffrer tout ce charabia qu'elle remarqua à peine Sawyer qui prenait toutes ses affaires et sortait en vitesse. La rouquine se rendit alors compte que si elle ne disait rien elle allait passer pour une idiote, et ouvrit alors grand la bouche sans qu'aucun mot n'en sorte. Parfois, même ses pensées semblaient trop rapides pour la normale et elle même avait du mal à suivre, c'était déjà souvent arrivé surtout quand elle était plus petite. Si cela lui permettait parfois de mieux réagir ou d'avoir de meilleurs réflexes, c'était aussi souvent un véritable handicap.

- Pas un....

Elle avait toujours l'air en colère mais sa concentration extrême pour essayer de s'exprimer dans un anglais compréhensible - l'anglais correct lui étant tout simplement inaccessible à ce moment - se lisait vraiment sur son visage. La surveillante aurait été prête à parier, en temps normal, que les autres étaient loin d'imaginer un tel inconvénient à l'hypervitesse. Peut-être était-ce ça qui la rendait " étourdissante" pour Sawyer au début ?
Elle se rendit compte qu'elle s'était encore égarée, que son esprit s'était encore largement éloigné du sujet et de ce qu'elle voulait exprimer. Elle secoua la tête. Le blanc n'était pas si long, mais elle avait l'impression de voir chaque centième de seconde s'écouler comme une heure.
L'Irlandaise prit une grande inspiration.

- Pense à Shawn.

Et elle sortit à toute vitesse - véritablement - de l'appartement pour se retrouver dans le couloir et même foncer dans Sawyer sans faire attention. Son envie de disparaître l'avait fait négliger sa trajectoire, mais elle n'eut aucun mal à rattraper son ami pour éviter qu'il ne tombe et se blesse un peu plus. Siobhán le fixa un moment avant de se rendre compte qu'elle avait toujours ses mains sur ses épaules et de les enlever en se raclant la gorge d'un air gêné.
Siobhán avait toujours quelque chose à dire, et même si ce n'était pas toujours très intelligent ça avait le mérite d'être toujours sincère. Elle aurait eu des tas de choses à dire à son ami, si seulement ses pensées n'étaient pas perdues. C'était un peu comme un fleuve habituellement retenue par une digue qui venait de céder: il se deversait partout sans distinction aucune. Elle repensait à Shawn, qui avait eu le coeur brisé par Kegan dans des circonstances somme toute assez floues. Elle repensait du même coup à leur rencontre au supermarché, puis donc au gâteau que Sawyer avait acheté, le tout l'emmenant à un autre souvenir, et avec sa bouche qui s'ouvrait toutes les trois secondes sans qu'aucun son n'en sorte il allait finir par la prendre pour une dingue. Lorsque l'ascenseur arriva elle avait uniquement l'intention d'y entrer tranquillement, mais agissait dans les faits comme un ouragan incontrôlable. Elle devait peut-être des excuses à Kegan, mais ne considérait pas que le problème soit là. Le problème c'était son meilleur ami qui semblait plongé dans un mutisme étrange que la rouquine ne comprenait pas.
Certe elle ne savait pas quoi dire - et n'aurait sans doute pas été vraiment dans la capacité de tenir une quelconque conversation - mais elle se serait attendue à ce qu'il lu confie quelque chose, n'importe quoi. Était-elle une si mauvaise amie que ça ? N'avait-elle pas toujours agi dans son intérêt ? Elle ouvrit encore une fois la bouche et vit tout de suite qu'il l'avait remarqué.
L'Irlandaise détachait alors chaque syllabe avec la plus grande attention, fermant parfois même les paupières pour être sûre de ne pas perdre le fil. Difficile.

- Je. Suis. Vrai.ment. Dé.so.lée.


Elle se demanda un instant si elle n'avait pas parlé encore trop vite sans s'en rendre compte, comme cela lui arrivait parfois, et guettait la compréhension de Sawyer en ne le lâchant pas du regard. Siobhán se sentait vraiment nulle de devoir parler comme une enfant de 6ans, et tout ça lui rappelait douloureusement une des raisons pour lesquelles elle avait quitté l'école. Les émotions aussi fortes que la colère ou la peur avait une certaine tendance à la faire tout mélanger dans sa tête, et si parfois elle en perdait juste son anglais, ce n'était pas la première fois loin de là qu'elle peinait tout simplement à suivre ses propres raisonnements. Elle espérait au moins que Sawyer ne se moquerait pas: il comprendrait d'ailleurs peut-être mieux pourquoi elle avait du mal à lire et à se concentrer tout simplement ?
Quand l'ascenseur s'ouvrit elle n'osa pas tenter une nouvelle phrase. Elle se contenta de prendre la direction de sa voiture en s'efforçant de ne pas bouger trop vite. Sawyer allait-il la suivre ? Elle l'espérait. Elle s'était tout de même aperçue aujourd'hui qu'il était bien plus important pour elle que l'amitié de Kegan ou que la perspective d'une bonne ambiance au travail. Il avait une place toute particulière pour elle, qui commençait à se dessiner dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sawyer T. Davis

avatar

Messages : 113
Date d'inscription : 18/05/2015

MessageSujet: Re: Let's party all night long !   Ven 11 Sep - 19:36

Tu t’attendais à ce que Siobhan te suive, mais tu espérais au fond de toi que l’ascenseur arrive plus vite que prévu et qu’elle n’ait pas le temps d’y monter avec toi. De toute façon, tu sais très bien qu’avec sa super vitesse, elle aurait eu le temps de descendre tous les escaliers à la course et serait probablement arrivée en bas avant toi, mais ton besoin d’être seul l’emporte sur le reste. Tu détournes les yeux pour éviter de la regarder car tu sens qu’elle cherche désespérément quelque chose à dire. Tu sens son regard sur toi, et ça t’énerve. Tu aimerais tout simplement pouvoir disparaître et te cacher. Tu montes finalement dans l’ascenseur mais tu n’es pas plus soulagé puisque vous êtes maintenant enfermés tous les deux dans une petite boite et que l’atmosphère est particulièrement lourde. Tes lèvres sont serrées et tu fais de ton mieux pour te concentrer sur un coin et ne pas porter ta vue sur quoi que ce soit d’autre.

Lorsqu’elle s’excuse, tu ne dis rien. Pourquoi s’excuse-t-elle exactement, tu te le demande, mais tu n’as pas envie de lui parler. Tu n’as même pas envie de la rassurer et de lui dire que tout va bien et que ce n’est pas de sa faute bien que tu as conscience qu’elle est probablement en train de se morfondre à l’intérieur. Effectivement, c’est un peu à cause d’elle que tu t’es rapproché de Kegan, pour ainsi dire, mais elle n’avait aucun pouvoir sur la situation. Tu pourrais lui en vouloir d’avoir laissé Kegan te transporter dans son lit, tu pourrais inventer un tas d’excuses pour mettre la faute sur son dos, mais tu n’as pas envie. Tu es simplement embarrassé et tu essaies de ne pas penser à ce qu’elle a entendu durant la nuit. Alors que les portes s’ouvrent, tu sens ton visage s’enflammer. Non, définitivement, tu ne veux pas avoir de compte-rendu de ce qu’elle a entendu.

L’air frais te fait un peu du bien, mais moins que tu l’espérais. Tu regardes un instant Siobhan, qui marche devant toi. Tu remarques qu’elle a ralenti le pas, probablement car elle croit que tu vas la suivre. Mais tu n’as pas envie qu’elle te ramène chez toi. L’idée de devoir t’installer dans un endroit confiné avec elle pour une seconde fois ne t’enchante pas du tout. C’est donc un peu sur un coup de tête, après avoir murmuré un piètre ‘’désolé’’ que personne d’autre que toi n’aurais pu entendre que tu tournes les talons pour aller dans la direction opposée. Tu appelles rapidement un taxi sans te retourner et tu attends quelques minutes que celui-ci arrive. Heureusement, vu l’adresse, ils ne te font pas trop attendre et tu prends place dans la voiture sans jeter un coup d’œil derrière pour voir si Siobhan est toujours là. C’est probablement mieux pour ta conscience d’éviter de voir son expression faciale en ce moment. Tu n’as envie que d’une seule chose pour le reste de la journée : Prendre une longue douche, retrouver ton lit, et dormir le plus longtemps possible.

En arrivant chez toi, tu lances ton téléphone dans un coin après avoir regardé tes messages. Tu n’avais rien reçu d’autre qu’un court message de Lawrence t’annonçant qu’il ne reviendrait pas pour l’été et de ne rien saboter dans la maison. Tu te laves frénétiquement pour effacer toute trace de la nuit passée et tu te glisses sous les couvertures. Après un moment sans arriver à t’endormir, tu décides d’aller prendre un somnifère, que tu prends parfois lorsque ton sommeil est trop troublé. Rapidement, c’est le néant, et tu ne penses plus à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's party all night long !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's party all night long !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Endormissement long ... je sature !
» VIH: long time survivors, ?
» un soupire qui en dit long !!!!!!!!!!!
» Vive le Tea Party....
» quel est le mot le plus long du monde?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Repaire de la team Rocket :: Reckless & Brave-
Sauter vers: